Implants dentaires avec peu d'os

Un des gros problèmes avant la pose d'implants dentaires, c'est le manque d'un support adéquat pour ces derniers dans des zones précises.

C'est quand on nous informe que l'on a peu d'os.

En fait un grand nombre de techniques ont été dessinées pour éviter ces zones de maxillaire ou de mâchoire avec de l'os insuffisant, même au détriment de placer les pilliers de soutien de la denture avec une inclinaison inadaptée, et en renonçant à mettre un nombre suffisant de ces derniers.

Mais ceci s'éloigne beaucoup d'un résultat idéal, et surtout, ils n'ont pas de grande attentes de durabilité indéfinie.

Il est nécessaire de poser un nombre suffisant d'implants dentaires, dans la position adaptée, et avec la verticalité adéquate..

Je pense que l'objectif n'est pas d'avoir une denture fixe. L'objectif est qu'elle reste ainsi le plus de temps possible et sans aucun problème.

La logique nous indique que pour obtenir un support osseux suffisant dans les endroits adaptés, il est nécessaire de reposer de l'os là où il en manque.

La repose d'os perdu est réussie grâce à l'utilisation d'os autologue, obtenu d'une certaine partie du patient lui-même. Mais ceci suppose une intervention chirurgicale additionnelle, parfois de grande ampleur.

On a donc développé de nouvelles techniques basées sur des matériaux qui montrent leur fiabilité même au bout de nombreuses années.

Biologie osseuse

L'os de notre corps est une structure dynamique, fruit de l'équilibre entre les cellules qui travaillent de façon continue pour sa construction (ostéoblastes) et les cellules qui le réabsorbent (ostéoclastes). L'équilibre entre celles-ci depend de plusieurs facteurs.

Dans l'espace on arrive à perdre 50% de sa masse osseuse

Dans l'espace on arrive à perdre 50% de sa masse osseuse

Greffe de hanche (os iliaque)

Greffe de hanche (os iliaque)

Greffe d'os du crâne

Greffe d'os du crâne

Il y a des os qui supportent une charge dynamique importante et ceci détermine leur densité. Entre eux il y a l'os iliaque et la côte. C'est pour cela que les astronautes subissent une grande perte de masse osseuse (qui parfois atteint 50%) avec le manque d'exercice. Et ceci se produit avec ces os quand ils sont immobilisés dans une nouvelle position, ce qui nous pousse à les utliser en tant que greffe.

Mais comme nimporte quelle technique chirurgicale, elles échouent parfois. Et après une anesthésie générale, quelques jours à l'hôpital et une convalescence plus ou moins prolongée, cet échec est vécu dramatiquement.

Recherche de la greffe d'os idéale

Il n'est alors pas étrange que beaucoup de patients renoncent à la pose d'implants dentaires si la seule opportunité qu'on leur offre sont ces greffes, même en pensant que tout ira bien.

C'est pour cela que nous avons cherché sans cesse la possibilité d'obtenir des substituts de l'os autologue (du patient lui-même), que nous appelerons génériquement des greffes d'os en poudre, pour les différencier.

Greffe d'os en poudre, un changement transcendant dans l'implantologie dentaire.

Greffe d'os en poudre, un changement transcendant dans l'implantologie dentaire.

La greffe d'os en poudre est une magnifique alternative aux autres greffes.

La greffe d'os en poudre est une magnifique alternative aux autres greffes.

Et ceci constitue la grande avancée de l'implantologie au XXIème siècle. Avec les techniques adaptées, avec des protocoles chirurgicaux très strictes, et toujours sous anesthésie locale, il est possible de remmettre l'os dans nimporte quelle circonstance avec des attentes de durée très grande.

This together with other innovations such us the usage of platelet concentrate , short implants,…have managed, to little by little, left aggressive techniques in favor of these innovations.

S'est ajouté à ceci d'autres innovations comme l'usage de concentrés de plaquettes, les implants courts, … qui ont fait que petit à petit on a abanonné les techniques agressives en faveur de ces innovations.

Ils échouent évidemment parfois, mais dans moins de 5% des cas. Mais comme la procedure a été simple, rapide et indolore, c'est-à-dire, avec un coût personnel très faible, nous pouvons qualifier cet échec comme un inconvénient inconfortable. Et ceci est réversible, il est toujours possible de faire une nouvelle tentative qui finit généralement avec succès.

C'est quelque chose qui nous est arrivé il y a déjà de nombreuses années. En implantologie dentaire, notre dernière greffe d'os de la hanche (os iliaque) a été réalisé en 1999.

Celle d'os crânien en 2001, puisque nous disposons de techniques alternatives qui les valent ou les dépassent en fiabilité.

Et à cette période nous n'avons écarté aucun patient d'une opération. En prenant en compte que des patients avec des niveaux de moyenne à très grande difficulté se rendent à notre clinique, c'est une donnée très significative.

Général

References

Implants dentaires

Services

Esthétique facial

Maxillo-faciale

Logo ICEX

This website is solely funded by Clínica Furelos. It contains no third-party advertising and it respects
confidentiality in accordance with the privacy laws of medical and health information.

The author has no economic interests in any
of the products or devices shown in this website.

Furelos En: LinkedIn
Youtube Clínica Furelos en Facebook

2010-2017 © Copyright contenidos Centro de Cirugía Maxilofacial de Canarias, S. L. P. Todos los derechos reservados • Aviso legalPolítica de privacidad